Moto

Ma titine d'amour à moi

VFR 800 VTEC
C'est un Honda VFR VTec 800 cm3 de 2008, modèle ABS. J'aurais bientôt parcouru 100 000 km avec titine.

Le VFR est un modèle de légende et a connu de nombreuses évolutions depuis sa sortie en 1986. Ici c'est un RC46 II. Ce n'est plus le dernier modèle car il a évolué en 2014. Je dois dire que j'hésite à racheter le modèle 2014 quand celle ci rendra l'âme.

Elle est motorisée par un V4 de 800 cm3 à la belle sonorité, équipé d'un système de distribution variable (Vtec) unique dans l'univers de la moto, et censé faire baisser la consommation. Elle dispose également d'un superbe mono-bras à l'arrière.

J'adore cette machine : déjà elle est belle et elle fait tourner les têtes. Ensuite, elle est très polyvalente ; même si ce n'est pas une machine pour la ville, elle se faufile bien grâce à son centre de gravité bas, un super équilibre, et des pneus assez fins. Sur l'autoroute et les grandes distances, elle est confortable et on peut avaler des kilomètres. Sur petites routes, elle reste assez agile pour envoyer un peu (mais bon, c'est pas un roadster non plus).

Un gros point fort est son freinage ; les étriers 4 pistons à l'avant, plus le couple ABS + CBS lui procurent un freinage exceptionnel. Maintenant, il faut dire que ce n'est pas du luxe entre le poids et les accélérations du V4.

Ses défauts sont bien connus : elle est lourde (250 kg plein fait), elle ne braque pas très fort et le demi tour est à faire avec circonspection, elle manque de couple dans les bas régimes (comme tous les 4 cylindres me direz vous). Carénée, elle chauffe beaucoup et comme elle est équipée de deux radiateurs latéraux, si vous faîtes du surplace en ville en été, vous avez vite des remontées d'air chaud très inconfortables.

La particularité unique du VTec, c'est que deux soupapes d'alimentation seulement par cylindre sont activées sous un certain seuil de régime moteur, puis on passe à 4 après. Ce qui fait que cette machine a deux personnalités : Dr Jekyll sous le seuil de déclenchement, elle devient Mr Hyde ensuite : les origines sportives du V4 se révèlent et ça envoie très très fort jusqu'au rupteur, à ne pas mettre dans des mains inexpérimentées. 

Certains aiment ce double caractère, d'autres pas du tout. En tout cas, ça oblige à faire attention au compte tour pour éviter de déclencher le mode 4 soupapes dans des conditions d'adhérence précaire. Le déclenchement s'est adouci au fil des révisions mais il reste toujours un petit a-coup, comme les anciens turbo sur les voitures.

Niveau consommation, c'est raisonnable pour un 800 cm3, mais ça reste quand même non négligeable, et bien sur très dépendant du pilote. J'ai pu faire plus de 400 km avec un plein en roulant économique, où j'en fait habituellement 250 en roulant dans les tours, et nettement moins de 200 en ouvrant à fond (sur circuit privé bien sur).

Elle est assez basse de selle et étroite. Si avec mes 1m72 je n'ai pas les deux pieds à plat, ce n'est pas un souci pour autant. Au pire, je déhanche pour avoir un pied bien à plat. Cependant, vu le poids, moteur coupé je descend de selle et la manipule à la main si je suis en dévers.

Le coût d'entretien est assez élevé du fait de la sophistication de la bête et du moteur V4 (deux chaînes de distribution). Il est difficile de mettre les mains là-dedans, niveau accessibilité c'est pas la joie. Les pièces de rechange sont hors de prix chez Honda France, mais on peut les trouver moins cher en Angleterre ou en adaptable dans la plupart des cas.

Ma machine précédente

CBF 600 S
Auparavant, j'ai eu une Honda déjà : un CBF 600 S ABS.

C'est un 4 en lignes assez placide (enfin tout est relatif, c'est une moto) mais parfait pour se faire la main.

Une machine pleine de qualité : pas cher à l'achat et à l'entretien, facile à mener, robuste et fiable. Confortable pour la route, super maniable en ville et sur petites routes. Sobre, bonne autonomie, bon freinage avec un ABS sécurisant.

Par contre, ce n'est ni un premier prix de beauté, ni un foudre de guerre. C'est clairement une machine "raison" plus que "passion". 

Je l'ai achetée 4 000 euros à 16 000 kms (une très bonne affaire), et revendue 2 000 Euros à 82 000 km, sans souci notable hormis une réfection d'étrier de frein. L'acheteur roule toujours avec depuis, elle vient de passer 125 000 km, le moteur n'a jamais été ouvert. Même si il est désormais temps de changer la chaîne de distribution, c'est une sacré performance.